Résidence Beverley II

Résidence Beverley II

+
  • Superficie: 947 pi.ca.
  • Date de réalisation: 2022
  • Distinctions: Certification Or aux Grands Prix du design 2022 de Montréal
  • Crédit photo: Maxime Brouillet
  • Concept et défis: La résidence Beverley II prend place dans une coquette maison jumelée datant de 1930 au cœur de Ville Mont-Royal. À l’image des maisons de cité-jardin de cette époque, elle était très cloisonnée et sombre. La famille, qui aime beaucoup recevoir, a contacté Humà Design + Architecture pour réaménager le rez-de-chaussée tout en conservant son cachet d’origine. Le mandat était donc divisé en deux zones, soit l’entrée et l’aire de vie. Il fallait donc revoir la véranda à l’avant pour créer une entrée principale plus définie, distincte de la zone de bureau et voir la possibilité de construire une garde-robe d’entrée. Il était aussi essentiel de réaménager la cuisine et la salle à manger et rendre l’espace plus vaste et plus lumineux. Plusieurs options d’aménagement ont été envisagées, dont certaines comprenant un agrandissement, mais c’est finalement un exercice d’optimisation d’espace qui a été retenu. L’astuce a été de repositionner l’accès au sous-sol sous l’escalier et d’éliminer l’entrée secondaire et sa petite véranda pour les convertir en espace pour la cuisine. Toute la zone du hall de l’escalier, de la cuisine et de la salle à manger a été reconfigurée. Il était important pour les clients de ne pas créer une grande aire ouverte sur tout l’étage, qui dénaturerait la maison. Une grande paroi utile traversant la maison sert donc à diviser l’espace. Plusieurs fonctions y ont été intégrées, soit la garde-robe d’entrée et une grande armoire à balais du côté du hall et la zone réfrigérateur et four encastré du côté de la cuisine. L’espace étant restreint, l’aménagement de la cuisine est peu conventionnel. En son cœur trône un grand ilot travaillé en placage de bois agencé à la teinte des moulures d’origine de la maison. Il fait face à la salle à manger et permet aux clients d’interagir avec leurs convives lors de soirées. L’ilot est mis en valeur par un grand volume linéaire en bois teint noir avec ses poignées rondes faites sur mesures. Il regroupe le garde-manger et le coin déjeuner dissimulé. Légèrement en retrait, dans l’ancienne entrée secondaire, se trouve la zone nettoyage avec son comptoir profond et sa grande fenêtre en coin s’ouvrant sur la cour arrière. Les interventions sont traitées tout en finesse, tels les murs recouverts de panneaux d’ébénisterie qui accentuent le cachet et le nouveau palier de marbre qui redonne de la noblesse à l’escalier d’origine restauré. L’utilisation de courbes à plusieurs endroits adoucit les interventions, notamment pour le comptoir de l’ilot, ce qui dégage l’espace alors que les aires de circulation sont parfois réduites. Au niveau de la véranda à l’avant, il fallait donner plus de prestance à l’entrée principale. Pour l’aménagement, l’idée a été de créer deux zones de bureau de part et d’autre de l’entrée en créant des séparateurs. Ces parois de bois et de verre texturé, avec des portions battantes, permettent de dissimuler rapidement le fouillis quotidien du travail lorsque de la visite arrive. Du mobilier intégré a été développé pour créer les deux bureaux, un classeur et un banc d’entrée. La création du plafond cathédral, le nouveau plancher radiant recouvert d’ardoise installé en chevron et une nouvelle fenestration accentuent l’effet recherché. L’accompagnement des clients tout au long du projet, jusque dans le choix du mobilier, a permis de compléter la vision établie pour s’assurer de l’harmonie du projet.

Partager le projet